Nouvelles du peyi lòk

14,00

Huit nouvelles qui emmènent le lecteur en Haïti pour vivre, à travers la fiction, le réel du pays bloqué (peyi lòk) des toutes dernières années. L’imaginaire comme recours face au silence et à la folklorisation qui entourent la situation haïtienne. Pari que la littérature, par sa capacité de mise en immersion, est à même de donner à voir – et par là de commencer à faire comprendre – tout à la fois l’autoritarisme du pouvoir, la mobilisation populaire pour les droits politiques, les droits sociaux et de meilleures conditions d’existence, les diffcultés d’approvisionnement en biens de première nécessité et puis, omniprésente, la violence. La violence de la police et des gangs contre toutes celles et tous ceux qui font obstacle à la mise en coupes réglées du pays.

Textes de Mélissa Béralus, Chantal Kénol, Litainé Laguerre, Marie-Bénédicte Loze, Hélène Mauduit, Évelyne Trouillot, Lyonel Trouillot et Gary Victor.

En prévente au prix de 12 € au lieu de 14 € jusqu’au 3 novembre 2021.

Disponible dans toutes les librairies de Belgique, France, Guadeloupe, Guyane et Martinique dès le 4 novembre 2021. Prochainement en Haïti.

UGS : 978-2-492182-02-0 Catégorie :

Description

“Ces nouvelles, dans leur diversité, s’opposent au silence comme à l’anonymat du fait divers dans lequel on a voulu enterrer les événements historiques qui ont lieu en Haïti depuis 2018. Elles ont toutes été écrites en mai et juin 2021. Avant l’assassinat du président de facto Jovenel Moïse. On pourra juger que telle ou telle a quelque chose de prémonitoire.
De quoi est-il question ? De milliers de citoyens qui ne cessent, depuis plus de trois ans, de protester contre un pouvoir corrompu, criminel, illégitime. Les États occidentaux, mais aussi la presse dans sa grande majorité, ont banalisé la répression autant que les revendications, donnant l’impression que sévit en Haïti un chaos produit sans doute par une tare, un déficit partagé. Silence donc. Interrompu parfois par une lecture superficielle, folklorisante. Dénégation de toute profondeur, de tout sens. Racisme qui s’ignore quand on parle d’un peuple comme d’un enfant qui ne sait ni ce qu’il fait ni ce qu’il veut.
Ces nouvelles s’opposent à cette statistique du non-sens dans laquelle on a voulu enfermer de vastes mouvements de foule, des choix politiques et sociaux pour la défense des droits humains et l’amélioration des conditions d’existence des exclus et des exploités. En face, des armes. L’utilisation du banditisme comme outil de répression, la police qui tire à balles réelles, les persécutions politiques, l’arbitraire sous toutes ses formes.
L’assassinat d’un président illégitime, plus solitaire et moins puissant qu’il ne le croyait, attire la presse et les commentaires lapidaires. Mais cette présence de la mort dans la vie, cette non-vie d’un peuple luttant pour son avenir, peut-on en parler enfin ?”

Extrait de la préface de Lyonel Trouillot

Informations complémentaires

Poids 110 g
Dimensions 150 × 8 × 215 mm
L'objet-livre

8 cahiers cousus de 120 pages.
Papier intérieur Arena Ivory Bulk 80 grammes et main de 1,7 de chez Fedrigoni.
Papier de couverture Arena Ivory Rough 250 grammes et main de 1,38 de chez Fedrigoni.
Composition en caractères Garamond Premier de Robert Slimbach pour le corps de texte et en caractères Prater Sans Pro de Henning Wagenbreth & Steffen Sauerteig pour les titres pour l'intérieur, Prater Sans Pro et Bodoni 72 Oldstyle pour la couverture.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.